• Alain Bashung

    L'enfance de cet artiste a sûrement été malheureuse, dans le sens où il n'a pas connu son géniteur. Celui-ci, d'origine kabyle, a donné un enfant (sûrement le seul de cette association) à un ouvrière bretonnele le 1er décembre 1947, à Paris. Etant abandonnée, celle-ci ne tarde pas à se remarier, et c'est, là, la première chance de l'enfant, puisqu'il est envoyé en Alsace, chez ses nouveaux grands parents - ceux de sa belle-famille. A Wingersheim, il grandit dans la sérénité, malgré de probables difficultés de communication avec sa grand-mère, Heureusement que ses gens, connus un peu trop rapidement peut-être, ne se sont pas révélé être d'odieux torsionnaires. Car, vu ce qu'il est devenu, il ne fait pas de doute qu'il a reçu une solide éducation ; il y a lieu de croire, aussi, qu'il y a reçu de l'amour, puisque, pour ses 5 ans, on lui offre un harmonica, grâce auquel il découvre la musique. Mais, c'est à partir de ses 12 ans que son existence devient plus intéressante, puisque, en 1959, il revient dans la capitale. Après 6 ans de découverte de ce qu'est la vie trépidente d'un grand centre urbain, et après avoir obtenu un BTS de comptabilité pour ses 18 ans, il semble qu'il a créé la mème année, c'est-à-dire en 1965, un groupe, pour mettre en avant, semble-t-il, ses qualité vocales. Cette première expérience est infructueuse, et il lui faudra attendre 1966 pour lancer une carrière qui comprendra 15 albums et 12 Victoires de la Musique, entre autres. Malheureusement, tout s'arrête le 14 mars 2009,, quand il meurt à l'âge de 61 ans.

    Alain Bashung mérite-t-il toujours plus qu'on lui rende hommage ?


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :