• Bernard Lavilliers

    Il s'agit de Bernard Oulion, un Stéphanois né le 7 octobre 1946 ; un peu voyou (l'anneau en or qu'il a accroché à son oreille droite, qui rappelle les pirates du XVIIème siècle, en est - peut-être - un témoignage), sa biographie est intéressante, dans le sens où on peut bien se rendre compte des méthodes expéditives employées il y a encore un quart de siècle. Issu d'une famille appartenant à la classe moyenne, son enfance est la plus commune qui soit, et ce n'est qu'à l'âge de 16 ans qu'il commence à s'affirmer, en choisissant de faire de la boxe. Malheureusement, ses ambitions sportives ont certainement dû prendre un mauvais chemin, puisqu'il finit en maison de correction. Cela représente, pour lui, l'immersion dans la vie réelle, puisque c'est à cette époque qu'il commence à travailler, sans avoir d'idée claire de son avenir. Quoi qu'il en soit, cela ne l'empêche pas d'adhérer en 1963 au Parti Communiste. C'est à partir de ce moment qu'il trouve sa voie, en devenant un habitué - en tant que chanteur - au festival de musique locale. C'est après que vient l'épisode le plus pittoresque de sa jeunesse : à 19 ans, il part au Brésil, et, quand il revient, un an plus tard, il est interné à Metz, pour insoumission. Cela fait sourire, d'autant que son arrêt dure un an. A son retour à la vie civile, il continue d'écumer les scènes où il peut se produire, jusqu'à ce qu'il sorte un premier 45 tours, suivi d'un premier album en 1968, alors qu'il a 23 ans. Ironiquement, la même année, il est réduit à faire la manche et à enchaîner les petits boulots. Ces efforts pour se remettre à flots font que, désormais, il se met à suivre définitivement une carrière riche de 19 oeuvres originales.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :