• Dr. Jekyll et Mr. Hyde

    Il y a des romans que l'on ne peut se permettre de méconnaître, du genre Alice au pays des Merveilles. Ici, c'est aussi le cas, avec cette histoire écrite par Robert Louis Stevenson, et, donc, il est crriminel d'oublier ce nom, au même titre que celui de Lewis Caroll. Pour ne pas trop s'éloigné du sujet qui, ici, nous intéresse, on dira que, depuis la parution originale en 1886, il s'agit de la sixième adaption que le cinéma fait de l'oeuvre littéraire. Et, jusqu'en 1941, année de production, il semble qu'elle ait été la plus fameuse, dans le sens où une icône du 7ème art nous en a laissé un souvenir impérissable : il s'agit d'Ingrid Bergman. Mais, ce n'est pas à cette occasion qu"elle a acquis ses lettres de noblesse. En fait, on peut juste en déduire que, comme nombre de ses prédécesseurs, elle a choisi de s'intéresser à cette intrigue passionnante. Avec elle, les autres personnes qui ont été réunies ne sont pas aussi connues. Alors, il est de notoriété publique que le thème du film se prête à la réflexion philosophique, et, ici, on s'appesantira sur les lourdeurs du protocole qui amènent à mettre, sur le marché, un médicament. On peut voir, en l'occurence, tout ce qu'il ne faut pas faire, et c'est une occasion de pointer combien il est délicat de passer de expérimentations que l'on fait sur les animaux à celles que l'on tente sur les êtres humains. Mais pourquoi aurait-on plus le droit de retirer la Vie aux bêtes qu'aux Hommes. C'est, sans doute, parce qu'elles n'ont pas de conscience, et, surtout, parce qu'elles n'ont pas la force de se rebeller : c'est pour cela que l'on se sert de souris, au laboratiore, et non d'ours.

    Accorderez-vous que "Dr. Jekyll et Mr. Hyde" est immanquable ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :