• La Cigogne en papier

    Le film que voici est très ancien, puisqu'il date de 1935. Il est l'oeuvre d'un grand réalisateur japonais : Kenji Mizoguchi. A cette date, le cinéma était muet, et cette production est la dernière sans son de ce metteur en scène. Toutefois, le peuple en question a eu la bonne idée de faire lire les répliques à un personnage spécial - le benshi - qui restait devant l'écran pendant la projection ; c'est ce que l'on nous explique dans les suppléments. Et, malgré que quelqu'un était là pour lire, les cartons de texte, qui rythmaient les images, sont toujours là. On nous dit, aussi, que ce métier fut une véritable institution, et l'Empire du Soleil Levant n'a connu que tardivement la synchronisation de la musique avec ce qui a été enregistré par la caméra, à cause de cette corporation. Il pouvait arriver que ce lecteur public, que l'on traite de "bonimenteur", soit mieux payés que les acteurs, ce qui explique, peut-être, que ce que l'on entend est, parfois, décalé avec ce que l'on pourrait lire (il s'agit d'idéogrammes), car, pour prendre de l'importance, l'orateur devait - très certainement - apporter son interprétation, en faisant entendre sa voix aux moments les plus opportuns. Du reste, il faut couligner ce thème : cela est indiqué par le titre : il n'est pas inutile de considérer le matériau quii y est mentionné - celui dont on se sert pour écrire. Cela évoque la fragilité, et on est frappé, dans ce long métrage de 87 minutes, par le contraste qui existe entre les uns, qui ont un tempérament par lequel on ne veut pas faire de détails, et les autres, qui, plus sensibles, analysent sans doute mieux la situation. Ce dernier exercice  ne dépend pas du sexe, et on ne peut pas voir, à travers cela, le clivage homme/femme.

    Aurez-vous la curiosité nécessaire pour voir "La Cigogne en papier" ?


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :