• Le Cuirassé Potemkine

    Ce film est très ancien (c'est du cinéma muet) : il date de 1925. Il a été réalisé par Sergueï Eisenstein, et il est presque inutile de citer les acteurs, puisque, depuis le temps, le naufrage de l'Union Soviétique a balayé, semble-t-il, sa gloire passée. Seul le patronyme susnommé mérite, peut-être, de passer à la postérité. C'est que son oeuvre a eu l'honneur d'être élue, en 1958, 33 ans plus tard donc, alors que le son était apparu depuis belle lurette, et que la couleur commençait à pointer son nez, meilleur film de tout les temps. Cela s'inspire de faits réels, puisqu'on y traite de l'insurrection de 1905 dans le port d'Odessa, en actuelle Ukraine. Dès lors, on comprend que c'est l'occasion de réfléchir sur ces mouvements populaires que sont les révolutions. Dans sa génèse, ce dernier phénomène vise à porter la population qui le soutient vers de meilleures conditions de vie. Il y a donc quelquechose de bourgeois dans cette convergence des mécontentements, puisque, en l'occurrence, l'élément déclencheur est la consommation de viande avariée, et il fait reconnaître que, faute de mieux, tout le monde peut en manger, même si on sait, maintenant, que cela comporte un gros risque. Dans le cas présent, vu que, par contamination, la grogne se répend dans la ville, et que, là, elle est sévèrement réprimée, on doit souligner toute la différence entre la mer et le continent, où le pouvoir central peut étendre son pouvoir plus facilement : le fait d'être sur un bateau permet, dans une moindre mesure, d'échapper aux drames - mais aussi aux réjouissances - qui se déroulent sur le plancher des vaches. Enfin, comme on y est isolé , il est nécessaire de savoir y garder un certain ordre garant de l'efficacité, pour ne peut se montrer à ceux qui sont envoyés pour calmer le jeu comme de vulgaires barbares incapables de maintenir un quelconque ordre, dès lors que la hiérarchie qui avait été mise en place est déchue. Ainsi, un soulèvement du peuple, pour séduire de nouveaux membres, doit faire preuve de self-control, et rester cohérent.

    Avez-vous assez d'éléments d'intrique, pour avoir envie de voir "Le Cuirassé Potemkine" ?

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :