• Tout feu tout flamme

    Procéder à la présentation de ce film qui, en 1982, a rassemblé Yves Montand et Isabelle Adjani, avec la participation d'Alain Souchon (que l'expérience cinématographique n'a pas dû emballer), est une chose rapide. Pour cet article, on a choisi de développer un thème qui présente un décalage total avec l'intrigue, et, sur ce point, on peut, peut-être, s'enorgueillir d'avoir choisi le plus grand écart. Il s'agit de louer la beauté des paysages de montagne qui, concernant l'Europe occidentale, sont en danger, dans le sens où cette région du Monde concentre de puissantes économies, et, alors, tout semble possible. Car ces environnements où la déclivité est forte sont assez protégés par leur configuration, puisque, en ce qui concerne l'agriculture, on ne peut pas moisonner un endroit en pense ; certes, on peut faire des terrasses, et cela ne nécessite pas forcément d'être riche, mais l'emploi de grosses machines ne peut pas s'imaginer. Quoi qu'il en soit, ce secteur primaire garderait un lien avec la nature. Ce qui serait plus dommageable, c'est un bétonnage à outrance, dans le cadre de zones industrielles ou résidentielles. Le premier cas est à exclure, vu la taille des infrastructures nécessaires ; le deuxième est plus probable, et, là, il faut juste espérer que la pression démographique et l'enrichissement de la population, qui devient toujours plus exigente, n'auront pas saccagé les milieux naturels. La chose est quand même susceptible d'arriver, et il faut compter sur l'écotourisme, qui jeut faire conserver telle aire sauvage, plutôt que de la vouer à l'habitat.

    Examinerez-vous "Tout feu tout flamme" pour vérifier l'analyse ?


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :